Quels sont les dangers d'une grossesse après 40 ans ?

Après 40 ans, la femme s’expose à certains risques pendant la grossesse. En effet, des complications peuvent survenir lors d’une grossesse tardive. Actuellement, les femmes retardent de plus en plus le moment de la conception de leurs progénitures.

Les problèmes liés à la grossesse tardive chez la maman

risques maman

Après la quarantaine, la future maman s’expose encore plus à des complications lors de sa grossesse. À cette période de la vie, la conception d’un bébé peut exposer la mère à des fausses couches, à un diabète gestationnel ou à un dysfonctionnement thyroïdiens, etc. Des problèmes cardiaques ainsi que des hémorragies de l’utérus peuvent également survenir pour les grossesses qui surviennent après 40 ans.

Néanmoins, il faut souligner que seul un nombre limité de femmes ont pus concevoir leur bébé après cet âge. En effet, une forte baisse de la fertilité s’observe à ce moment de la vie de la femme. Elle diminue dès 35 ans et devient de plus en plus réduite à force que l’âge de la femme avance. Ainsi, seule une femme sur douze peut prétendre à la maternité après 40 ans. À part cela, le risque d’une mortalité maternelle est également fort chez les femmes qui décident d’être mère après 40 ans.

Les risques chez le bébé

risques bebe

Les complications de santé liées à une grossesse tardive affectent également le bébé. En effet, le risque de la trisomie 21 est plus élevé dans ce type de grossesse. Cependant, cela peut être dépisté dès le troisième trimestre. Ainsi, il est possible de l’éviter. D’autres malformations fœtales peuvent également survenir chez le bébé. Il faut donc faire un suivi strict de l’évolution du fœtus tout au long de la grossesse. D’autres complications comme la prématurité ainsi que le retard de croissance et l’insuffisance de poids à la naissance caractérisent également certains bébés nés d’une mère âgée de plus de 40 ans.

Afin de se préparer à ces différents dangers, il est indispensable de faire régulièrement des contrôles auprès des spécialistes de la fécondité et de la grossesse. Certains symptômes peuvent effectivement être évités ou traités lorsqu’ils sont pris en charge à temps. Chez la mère et l’enfant, un suivi mensuel est donc nécessaire. Pour la future maman, des précautions peuvent également être adoptées avant la conception du bébé. Cela concerne l’adoption d’un mode de vie spécifique qui consiste à avoir une meilleure alimentation. Ces paramètres peuvent effectivement entrainer des conséquences positives sur l’état de santé de la future maman.